Carte et photos de voyage

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 104)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 18 au 25 juillet 2016 dans le domaine des neurosciences.

Les voyageurs l’ont surement déjà expérimenté, il est plus facile de se remettre d’un décalage horaire en voyageant vers l’ouest que vers l’est. L’explication de ce phénomène viendrait du fait que certaines cellules spécifiques présentent dans le cerveau régulant le rythme journalier de l’organisme ne fonctionneraient pas sur un cycle de 24h, mais de 24,5h.

Grâce à certaines techniques d’imagerie cérébrale et un traitement informatique poussé, des scientifiques ont réussi à cartographier la surface du cerveau, appelé cortex cérébral, avec une précision inégalée. Cette équipe de recherche a ainsi pu caractériser 97 nouvelles zones corticales.

Si lors de l’endormissement, la conscience du monde extérieur diminue petit à petit, cela ne serait pas dû à une mise en veille du cerveau, mais bien au contraire à une bataille farouche pour l’attribution des ressources permettant de traiter d’autres types d’informations.

Dans la sélection cérébrale (numéro 101), je décrivais l’histoire fascinante de cette femme atteinte d’un cas extrême d’hydrocéphalie, dont une importante proportion de son crâne était occupée non pas par son cerveau, mais par du liquide. Cette semaine, voici l’histoire tout aussi extraordinaire de cet homme sans doute atteint de la même pathologie, vivant normalement avec un cerveau rempli à 90% de liquide céphalo-rachidien.


Source image :

Dariusz Sankowski – Camera old vintage photos (2016). https://www.pexels.com/photo/camera-old-vintage-photos-35107/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 104) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 23/08/2016. Consulté le 30/05/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1044.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *