Lecteur de vinyle en fonctionnement

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 130)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 16 au 23 janvier 2017 dans le domaine des neurosciences.

Pour commencer cette sélection cérébrale, voici un article fascinant qui essaie de comprendre pourquoi une chanson entendue peut rester en tête. Ce que l’on appelle des « vers d’oreille » ou des « imageries musicales involontaires » dépendrait de la structure du cerveau.

Prolongement de cellules spécifiques, la myéline est une enveloppe qui entoure et protège le prolongement du neurone tout en permettant une meilleure conduction du message nerveux. Voici un article centré sur une belle photographie afin de découvrir un peu plus cet acteur peu connu, mais très important du cerveau.

A l’instar des fourmis du désert capables de retrouver leurs nids – après être sorti à la recherche d’eau ou de nourriture – alors que le paysage de dune est sens cesse en mouvement, il est connu depuis un certain temps que cette espèce à un système d’orientation dans l’espace très développé. Une nouvelle étude scientifique a découvert que ce système de navigation est bien plus développé et complexe que ce qui était soupçonné. Mieux comprendre ces mécanismes pourrait un jour permettre d’améliorer les systèmes robotiques.

Autre découverte surprenante. Alors que les chercheurs pensaient que les neurones contrôlant les fonctions de reproduction humaine étaient tous contenus dans une partie du cerveau, nommée l’hypothalamus, une équipe de recherche a démontré que ces neurones se retrouvent en réalité majoritairement en dehors de cette zone. Ces neurones pourraient en réalité avoir d’autres rôles qui restent encore à identifier.

Avant de finir, voici un article au sujet d’un documentaire poignant nommé Vivere, ayant pour thème la maladie d’Alzheimer. Dans ce film, la réalisatrice a suivi pendant près de 8 ans une femme s’enfonçant dans la maladie au côté de sa fille qui l’accompagna jusqu’à la fin. Ce documentaire bouleversant permet d’appréhender un peu plus les conséquences désastreuses de cette terrible pathologie, à la fois sur le malade et sur son entourage.

Et pour finir, voici un article édifiant montrant que le manque de financement du centre national de la recherche scientifique (CNRS) pourrait avoir pour conséquence d’ici 10 à 15 ans de mettre en danger la recherche française. Un sujet malheureusement bien trop passé sous silence en cette veille d’élection présidentielle.


Source image :

Anton Hooijdonk – Black Vinyl Player (2016). https://www.pexels.com/photo/black-vinyl-player-145707/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 130) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 24/01/2017. Consulté le 27/06/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1324.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *