Jeune femme triste

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 152)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 19 au 26 juin 2017 dans le domaine des neurosciences.

La substance active du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC) pourrait aider à éliminer les protéines bêta-amyloïdes liées à la maladie d’Alzheimer.

La nuit et plus particulièrement le sommeil porterait bel et bien conseil pouvant aider à la réflexion.

Prendre une bonne décision serait à mi-chemin entre un affect trop important et une froideur extrême.

Traiter sa peine de cœur comme est pris en charge un stress post-traumatique se révélerait plutôt efficace.

Homme ou femme, faire deux choses (non automatiques) en même temps serait tout bonnement impossible.

La hausse de la pression sanguine dans le cerveau serait à la base des séquelles observées au niveau cérébral à la suite d’un traumatisme crânien.

La présence d’omégas-3 dans l’alimentation des adolescents serait indispensable au bon développement et fonctionnement du cerveau, tout du moins chez la souris.

Des chercheurs anglais ont montré une corrélation entre la pratique d’une activité sexuelle et la préservation des fonctions cognitives chez les seniors.

Les dernières pistes pour soulager ou au moins, mieux supporter les acouphènes se basent sur des injections dans les oreilles et le neurofeedback.

Avoir l’oreille absolue ne tiendrai pas à une meilleure perception auditive, mais plus à une très bonne mémoire des sons.

Tenir la main de son ou sa partenaire en cas de douleur, permettrait une synchronisation des rythmes cardiaques et respiratoire, tout comme un soulagement de la sensation douloureuse, selon une étude israélienne.

Des chercheurs américains auraient mis au point un traitement vaccinal permettant de doubler l’espérance de vie de patients atteints de glioblastome, une tumeur cérébrale dévastatrice.

Et pour finir, voici un article revenant sur la mutation lente, mais bien visible d’un parc ouvertement créationniste américain, qui petit à petit semble faire marche arrière. De là à dire que le parc s’aligne sur les données scientifiques, il ne faut pas exagérer. Le parc préfère pour l’instant adopter une position neutre et ne plus se prononcer sur cette question. Une petite, mais réelle victoire pour la science.


Source image :

Volkan Olmez – Black and white person woman girl (2014). https://unsplash.com/photos/wESKMSgZJDo


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 152) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 27/06/2017. Consulté le 19/11/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1490.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *