Bouche croquant un morceau de chocolat

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 155)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 10 au 17 juillet 2017 dans le domaine des neurosciences.

La prise de chocolat et plus particulièrement des flavanols qu’il contient pourrait améliorer certaines fonctions cognitives telles que la mémoire ou le raisonnement.

Après le chocolat et ses flavanols, le thé et ses polyphénols. La consommation régulière de thé vert diminuerait de moitié le risque de déclin cognitif.

Etre généreux active des régions cérébrales liées à la sensation de bonheur.

La cinétose ou mal des transports provient notamment de l’intégration par le cerveau d’informations contradictoires, comme un corps immobile dans un environnement en mouvement. Ce mal atteint tout de même plus les passagers que les conducteurs. En effet, le conducteur – anticipant mieux les changements de la route – diminue les informations contradictoires intégrées.

La pratique des jeux vidéos modifie à la fois la structure et le fonctionnement du cerveau, mais il n’y a rien d’alarmant. La capacité du cerveau à se modifier et à créer de nouvelles connexions est appelée la plasticité cérébrale. Cette plasticité permet notamment au cerveau d’adapter au mieux son fonctionnement au monde qui l’entoure et aux activités auxquelles il est soumis.

Un mauvais sommeil pourrait augmenter le risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Selon les chercheurs à l’origine de ces travaux, un sommeil paradoxal de qualité médiocre ne permettrait pas au cerveau de se débarrasser efficacement des plaques amyloïdes jouant un rôle dans cette pathologie.

L’effet placebo bien qu’étrange est bien réel. Voici un article très bien construit revenant sur les mécanismes connus de ce si fascinant effet (en anglais).

Un méta-étude est une étude regroupant les résultats de plusieurs études scientifiques afin d’essayer d’observer une tendance générale sur une question donnée. C’est une de ces méta-étude qui vient de mettre en évidence que le soin par la musique ou musicothérapie pourrait aider les personnes souffrant de schizophrénie en complément des traitements médicamenteux conventionnels.

Voici une vidéo revenant sur un mécanisme très intéressant observé chez l’animal. Dans un labyrinthe connu, l’activité neuronale du rat anticipe le parcours à venir.

Lors de l’exécution d’une action, il est possible de faire des erreurs. Néanmoins, il existe des mécanismes capables de contrôler ces erreurs afin d’en rendre compte et de les corriger.

L’anticipation n’est pas le propre de l’homme et des autres primates. Le corbeau est capable de renoncer à une petite récompense immédiate si une autre récompense plus importante l’attend par la suite.

La reconnaissance d’un visage imaginée comme complexe pourrait être une opération cérébrale assez simple n’impliquant qu’un nombre limité de neurones.

Et pour finir, bien triste nouvelle que la fin de la chronique Imbrobablologie de Pierre Barthélémy qui paraissait tous les mardis dans le supplément Sciences & Médecine du journal Le Monde. Pendant près de six ans, cette chronique aura su m’étonner, me questionner et m’émerveiller. Merci pour ces sujets toujours plus fous et ces moments qui auront aidé à construire et développer mon amour de la science et ma pensée critique. Heureusement, Pierre Barthélémy continu de sévir notamment sur son blog Passeur de sciences !


Source image :

alexandra85foto – Woman biting brown chocolate (2015). https://pixabay.com/en/woman-mouth-teeth-sweets-chocolate-674977/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 155) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 18/07/2017. Consulté le 18/10/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1514.

Une réflexion au sujet de « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 155) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *