Vieil homme tenant Pinocchio entre ses bras

Le cerveau menteur (chronique 3)

Plus une personne ment, plus son cerveau prendrait goût au mensonge.

Le mensonge est ce comportement faisant modifier plus ou moins certains détails de la réalité dans le but – le plus souvent – de s’en arranger. Face à ce comportement, le cerveau aurait une bien étrange réaction.

Chronique diffusée le 10 novembre 2016. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Comment le cerveau prend goût au mensonge », par Lise Loumé. Publié sur Sciences et avenir, le 02/11/2016. Consulté le 04/09/2017. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/comment-le-cerveau-prend-gout-au-mensonge_107815.


Sources :

DePaulo B.M. et al. (1996). Lying in everyday life. Journal of personality and social psychology, 70 (5) : 979-995.

Garrett N. et al. (2016). The brain adapts to dishonesty. Nature neuroscience, 19 (12) : 1727-1732.

Greene J.D. et Paxton J.M. (2009). Patterns of neural activity associated with honest and dishonest moral decisions. Proceedings of the national academy of sciences, 106 (30) : 12506–12511.


Source image :

Mauricio A. – Man hug Pinocchio (2016). https://pixabay.com/en/love-father-wood-child-parent-dad-1799679/


Pour citer ce billet : « Le cerveau menteur (chronique 3) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 07/09/2017. Consulté le 20/11/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1626.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *