Homme arrêtant un réveil

La folle expérience de Randy Gardner (chronique 5)

Le 28 décembre 1963, Randy Gardner décida de rester éveillé pendant la plus longue période possible, son expérience se termina 11 jours plus tard.

L’histoire de Randy Gardner reste à ce jour la plus longue expérience attestée de privation de sommeil sans prises de substances afin de maintenir en éveil.

Chronique diffusée le 24 novembre 2016. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« 11 jours blancs », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 31/07/2014. Consulté le 14/09/2017. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/282.


Sources :

Bear M. F. et al. (2007). Neurosciences : à la découverte du cerveau, 3ème édition, chapitre « Rythmes du cerveau », page 620. Pradel, Rueil-Malmaison.

Camara C. et Gaston C. (2012). 150 idées reçues sur le corps humain, chapitre « La privation de sommeil peut rendre fou », pages 151-152. First-Gründ, Paris.

Hunt G. P. et al. (1964). No sleep for 11 days. Life, 56 (7) : 71-72.

Johnson L. C. et al. (1965). Electroencephalographic and autonomic activity during and after prolonged sleep deprivation. Psychosomatic Medicine, 27 (5) : 415-423.

Lawton G. (2010). How long can you go without sleep ? New scientist, 2756 : 35.


Source image :

1767892 – Morning clock alarm (2015). https://pixabay.com/en/morning-clock-alarm-1092771/


Pour citer ce billet : « La folle expérience de Randy Gardner (chronique 5) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 14/09/2017. Consulté le 19/11/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1628.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *