Plume sur le sol

Le cerveau chatouilleux (chronique 6)

Même en étant plus ou moins sensible aux chatouilles, se faire rire en se chatouillant soit même est impossible.

Notamment grâce à l’action de comparateur d’une structure nommée le cervelet, il est impossible de se chatouiller soit même pour se faire rire. Sauf dans certaines conditions assez précises…

Chronique diffusée le 1 décembre 2016. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Alario F.-X. et al. (2011). Toutes les questions que vous vous posez sur votre cerveau. Odile Jacob, Paris.

Darwin C. (2001). L’expression des émotions chez l’homme et les animaux. Rivages, Paris.


Sources :

Blakemore S.-J. et al. (2000). Why can’t you tickle yourself ? Neuroreport, 11 (11) : 11-16.

Harris C.R. et Christenfeld N. (1999). Can a machine tickle ? Psychonomic bulletin & review, 6 (3) : 504-510.

Leavens D.A. et Bard K.A. (2016). Tickling. Current biology, 26 (3) : 91-93.

Van Doom G. et al. (2015). Attenuated self-tickle sensation even under trajectory perturbation. Consciousness and cognition, 36 : 147-153.


Source image :

Tongpradit Charoenphon – Oiseaux-plume white feather (2015). https://pixabay.com/fr/oiseaux-plume-white-feather-1014986/


Pour citer ce billet : « Le cerveau chatouilleux (chronique 6) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 18/09/2017. Consulté le 13/12/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1634.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *