Silhouette d'enfant lisant au couché du soleil

La petite voix de la lecture (chronique 17)

L’étude de la voix intérieure résonnant à la vision de ces quelques mots, permet d’en apprendre un peu plus sur l’apprentissage culturel récent que représentante la lecture.

La lecture est un apprentissage culturel récent qui lors de son apprentissage se fait une place au niveau cérébral.

Chronique diffusée le 2 mars 2017. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Alario F.-X. et al. (2011). Toutes les questions que vous vous posez sur votre cerveau. Odile Jacob, Paris.

Dehaene S. (2007). Les neurones de la lecture. Odile Jacob, Paris.


Sources :

Kurby C.A. et al. (2009). Those voices in your head : activation of auditory images during reading. Cognition, 112 (3) : 457-461.

Perrone-Bertolotti M. et al. (2012). How silent is silent reading ? Intracerebral evidence for top-down activation of temporal voice areas during reading. Journal of neuroscience, 32 (49) : 17554-17562.

Perrone-Bertolotti M. et al. (2014). What is that little voice inside my head ? Inner speech phenomenology, its role in cognitive performance, and its relation to self-monitoring. Behavioural brain research, 261 : 220-239.

Petkov C.I. et Belin P. (2010). Silent reading : does the brain ‘hear’ both speech and voices ? Current biology, 23 (4) : 155-156.

Yao B. et al. (2011). Silent reading of direct versus indirect speech activates voice-selective areas in the auditory cortex. Journal of cognitive neuroscience, 23 (10) : 3146-3152.


Source image :

Aaron Burden – Silhouette child reading sunset (2017). https://negativespace.co/silhouette-child-reading-sunset/


Pour citer ce billet : « La petite voix de la lecture (chronique 17) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 26/10/2017. Consulté le 20/11/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/1651.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *