Barque dans le soleil couchant

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 162)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 28 août au 4 septembre 2017 dans le domaine des neurosciences.

En prenant les commandes d’un bateau, il est possible d’aider à dépister la maladie d’Alzheimer grâce à un jeu vidéo en réalité virtuelle. Conçu comme une suite d’épreuve, ce jeu permet de recueillir un grand nombre de données (anonymisées) qui serviront à mieux comprendre le fonctionnement cérébral sain et pathologique dans le but de dépister la maladie.

Une greffe de cellules souches (reprogrammées) greffées chez des singes a permis d’améliorer les capacités de mouvements de ces animaux atteints d’une forme de la maladie de Parkinson. Une avancée, qui pourrait représenter un espoir dans le traitement des patients atteints de cette pathologie.

Confronté à une phrase violant un stéréotype sexiste, le cerveau interpréterait cette phrase comme une erreur linguistique. Le sexisme semble profondément ancré dans le fonctionnement cérébral.

Intelligence artificielle et deep learning, derrière ces mots un peu obscurs qui semblent empruntés à la science fiction se cache un champ de recherche passionnant qui impacte déjà notre quotidien.

La danse permettrait d’augmenter le volume d’une structure cérébrale très importante pour la mémoire, l’hippocampe. Cette pratique pourrait constituer une activité prometteuse pour contrer le déclin cognitif lié à l’âge.

En cas de pathologies (cancers, épilepsies…), quelquefois, le seul traitement possible reste la chirurgie avec l’ablation d’une partie de l’encéphale. Ces opérations chirurgicales permettent d’en apprendre énormément sur la plasticité du cerveau et sa diversité d’organisation entre chacun de nous.

Avant de finir, voici des images obtenues par imagerie cérébrale représentant les fibres nerveuses du cerveau avec une précision exceptionnelle.

Pour finir cette sélection, tout en commençant bien cette rentrée, il est utile de savoir que notre organisme, tout comme notre cerveau fonctionnent sur des rythmes qui leurs sont propres. Comprendre le fonctionnement de ces rythmes qui impactent notamment nos performances est l’enjeu de la chronobiologie.


Source image :

Nuno Obey – Sea dawn nature sky (2015). https://www.pexels.com/photo/sea-dawn-nature-sky-127160/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 162) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 05/09/2017. Consulté le 19/11/2017. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1740.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *