Rayons du crépuscule

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 6)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 28 juillet au 4 août 2014 dans le domaine des neurosciences.

Fini le blues hivernal dû au manque de soleil : des chercheurs ont démontré qu’une lumière artificielle particulière serait aussi efficace que la lumière naturelle.

Qu’est ce qui nous différencie des autres animaux ? Ce n’est surement pas le fait que l’on puisse ressentir des regrets. En effet, une étude scientifique vient de montrer que les rats peuvent regretter leurs mauvaises décisions et en apprendre d’elles (en anglais).

Les publicitaires pourrait utiliser les signaux électriques émis par notre cerveau pour savoir si leurs publicités tombent juste.

A la vision d’un visage étranger, il nous faut seulement 0,1 seconde pour nous faire une première impression sur cette personne. Mais comment notre cerveau fait-il (en anglais) ?

L’absence de sommeil peut entrainer la fabrication de souvenir altéré (en anglais). Pour en apprendre plus sur l’effet du manque de sommeil, je vous invite à lire mon billet sur l’histoire de la plus longue privation de sommeil : plus de 11 jours.


Source image :

Crepuscular rays in GGP (2009). https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3a/Crepuscular_Rays_in_GGP.jpg/692px-Crepuscular_Rays_in_GGP.jpg


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 6) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 05/08/2014. Consulté le 23/08/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/322.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *