Champignons multicolores

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 16)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 27 octobre au 3 novembre 2014 dans le domaine des neurosciences.

Commençons cette revue hebdomadaire chargée avec une découverte étonnante. Les champignons hallucinogènes agissent sur le cerveau en l’hyperconnectant. La mise en relation de régions cérébrales qui le sont peu habituellement serait à l’origine des hallucinations.

Mercredi dernier (le 29 octobre), avait lieu la journée mondiale d’information et de prévention de l’accident vasculaire cérébral. L’occasion de revenir sur une des principales causes de décès dans notre pays.

Demain la maladie d’Alzheimer pourrait être diagnostiquée à partir d’une simple prise de sang. En attendant, des chercheurs ont réussi à créer un modèle cellulaire de la maladie, qui permettra de tester de nouveaux traitements (en anglais).

Le blues hivernal est très connu et souvent vécu en cette période. Mais son opposé l’est beaucoup moins, il s’agit de la dépression estivale.

La semaine dernière, je vous parlais d’un homme paralysé qui avait retrouvé l’usage de ses jambes. Cette semaine, voici le témoignage de Jan Schueuermann. Cette femme, paralysée à partir de la nuque arrive à contrôler un bras robotique grâce à l’activité de son cerveau (en anglais).

Cela pouvait paraître évident, mais des scientifiques viennent de démontrer que le fonctionnement du cerveau d’un nouveau-né est directement influencé par le comportement de sa mère.

Le processus mental qui organise la mémoire pourrait également coordonner la prise de décision. Cela pourrait avoir de nombreuses répercussions sur la façon de voir la mémoire (en anglais).

Les scientifiques ont réussi à écouter la petite voix que l’on a dans la tête lorsqu’on lit ou que l’on se parle à soi-même. Un espoir pour les personnes dans l’incapacité de communiquer (en anglais).

Des vers grouillants, des carcasses pourrissantes ou des toilettes sales. La réponse de notre cerveau à des images dégoutantes pourrait prédire notre orientation politique.

Bien que les deux hémisphères du cerveau présentent des particularités distinctes, l’affirmation selon laquelle il y aurait un « cerveau droit » créatif et un « cerveau gauche » méthodique est totalement fausse. Encore un mythe sur le cerveau à abattre !

Et pour finir cette sélection, je vous propose deux livres. Le premier écrit par Temple Grandin, est une plongée dans le monde vu au travers des yeux d’une autiste. Ce témoignage autobiographique se replace dans la perspective historique de la caractérisation de ce trouble tout en évoquant les avancées apportées par les neurosciences. Le second livre a pour sujet la conscience. Dans cet ouvrage, Stanilas Dehaene démontre que la conscience n’est pas un mystère philosophique, mais bien une réalité biologique.


Source image :

Red museront Fox Ridge 3 (2009). https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b8/Red_mushroom_Fox_Ridge_3.jpg/1024px-Red_mushroom_Fox_Ridge_3.jpg


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 16) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 04/11/2014. Consulté le 27/05/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/427.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *