Nourriture de fast food

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 40)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 13 au 20 avril 2015 dans le domaine des neurosciences.

Se nourrir de fast food modifierait le fonctionnement du cerveau. Et ceci ne serait qu’en partie due aux aliments eux-mêmes.

Ronfler provoquerait un déclin précoce des facultés mentales.

Des chercheurs ont mis au point un dispositif microscopique permettant de libérer un médicament au coeur du cerveau.

Entre un chien et son maître, l’amour se passe dans les yeux.

Empêcher la destruction d’une substance dans le cerveau permettrait de bloquer le développement de la maladie d’Alzheimer.

Et pour finir, dans la sélection cérébrale de la semaine dernière (numéro 39), j’évoquais une étude scientifique qui venait de démontrer que les connexions de notre cerveau suivaient la même logique que l’organisation du réseau Internet. Cette semaine, des travaux suivent le cheminement inverse en s’inspirant de l’organisation du cerveau pour réinventer le stockage des données informatiques.


Source image :

TheCulinaryGeek – Cheeseburger with Fries (2010). http://www.flickr.com/photos/preppybyday/5076301075


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 40) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 21/04/2015. Consulté le 20/09/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/631.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *