Bibliothèque

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 52)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 20 au 27 juillet 2015 dans le domaine des neurosciences.

Si nous sommes tellement épris de récits et de narrations, c’est parce que notre cerveau crée à longueur de journée des histoires à partir des éléments qui l’entoure.

En parlant de récit, voici l’histoire un peu folle de cet homme devenu amnésique à la suite d’une simple visite chez son dentiste.

Les inégalités sociales pourrait avoir des conséquences sur le développement du cerveau des enfants qui conduiraient à des problèmes d’apprentissage.

Etre sarcastique pourrait booster la créativité (en anglais).

Je l’évoquais il y a quelques semaines dans la sélection cérébrale (numéro 42), la meilleure façon de se sortir une chanson de la tête serait de mâcher un chewing-gum. Cette semaine, des chercheurs ont établi pourquoi certaines personnes trouvent ce phénomène agréable et d’autres pas.

Et puisqu’il est question de musique, selon une étude scientifique anglaise, les personnes ayant un esprit empathique auront tendance à écouter des musiques douces alors que celles ayant un esprit analytique préféreront des musiques plus intenses.

Des chercheurs comparent l’activité du cerveau humain et celui du singe pour savoir ce qui fait que notre cerveau est unique (en anglais).

Au cours des dernières années, l’utilisation de réseaux de neurones artificiels a bouleversé les recherches sur l’intelligence artificielle. Voici un article très complet qui revient sur cette prouesse conceptuelle et technique.

Et pour finir, voici un excellent article-reportage sous forme de bandes dessinées, qui explique le rôle et les conséquences du dysfonctionnement du cortex préfrontal, une partie essentielle de notre cerveau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *