Personne seule dans l'immensité bleu

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 58)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 31 août au 7 septembre 2015 dans le domaine des neurosciences.

« Avoir le blues » semble être plus qu’une expression (à traduire littéralement « bleus »). En effet, une équipe de recherche vient d’identifier qu’être triste pouvait modifier la perception des couleurs.

En ce début d’année scolaire, il est bon de savoir qu’un manque de compétence en mathématiques et en sciences rendrait plus manipulable selon une étude récente (en anglais).

Livres, cinéma, nouvelles technologies…, l’intelligence artificielle est partout. Mais dans la vie pratique, on considère souvent que celle-ci est loin d’également l’intelligence humaineMais n’est-ce pas-là que se situe le problème ? Est-elle insuffisante, ou seulement différente ? Voici un article très intéressant plaidant pour une reconnaissance de cette intelligence artificielle différente.

Restons dans les nouvelles technologies pour se demander comment le cerveau des personnes ayant toujours vécu à l’ère du numérique se différencie de celui des autres. La réponse se trouve dans une vidéo captivante.

Autre vidéo, tout aussi fascinante, que celle de cet homme paralysé capable de remarcher grâce à un exosquelette mécanique.

La compréhension de la maladie d’Alzheimer progresse encore un peu plus grâce à lidentification d’une molécule impliquée dans la maladie, mais qui pourtant était restée totalement inaperçu jusqu’à aujourd’hui.

Le cerveau est très souvent source de fantasmes, malheureusement, la fiction va régulièrement beaucoup plus loin que la réalité biologique. Elena Pasquinelli, vient de publier « Mon cerveau, ce héros, mythes et réalités » pour briser tous ces neuro-mythes.

La semaine dernière, je finissais ma sélection cérébrale (numéro 57), en rendant un hommage à Oliver Sacks, disparut récemment. Cette semaine, je vous propose une sélection d’articles permettant de cerner un peu mieux cet homme hors du commun. Je  commence avec l’article qu’il avait publié sur le site du The New York Times annonçant sa fin inéluctable (en anglais). Je poursuis avec un article revenant sur les cas de patients les plus extraordinaires qu’il ait rencontré et un second traitant du dernier cas qu’il ait décrit. Et je conclus par l’hommage rendu par un de ses collèges et amis sur le site de Scientific American (en anglais).


Source image :

Unsplash – Person-768478 (2015). https://pixabay.com/p-768478/?no_redirect


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 58) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 08/09/2015. Consulté le 21/09/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/758.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *