Homme devant une télévision

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 71)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 30 novembre au 7 décembre 2015 dans le domaine des neurosciences.

Une étude récente (néanmoins contestable et contestée) montre qu’un abus de télévision pourrait nuire au cerveau et augmenter les risques de problèmes cognitifs.

Que l’on soit un homme ou une femme, le cerveau ne sait pas faire plusieurs choses à la fois. Toutefois, il est capable d’en donner l’impression jusqu’à un certain point.

La schizophrénie est une maladie plurielle, regroupant plusieurs symptômes, caractérisant autant de variante de ce trouble. Cependant, les personnes atteintes de cette pathologie ne souffrent pas toutes d’hallucinations. Une équipe de recherche vient de trouver que cette variabilité serait due à la taille d’une région précise du cerveau, le gyrus cingulaire. Plus cette zone serait petite et plus le malade aurait d’hallucination.

Les sites de rencontres sur internet pourrait avoir des effets sur le fonctionnement de notre cerveau en modifiant nos relations aux autres. Ces études nécessitent tout de même un certain recul sur leurs résultats pour pouvoir totalement affirmer leurs conclusions.


Source image :

Andrew E. Weber – Machine With a Screen (2015). https://www.pexels.com/photo/night-television-tv-video-8158/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 71) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 06/01/2016. Consulté le 27/08/2016. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/826.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *