Fillette dans un frigo

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 75)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 28 décembre 2015 au 4 janvier 2016 dans le domaine des neurosciences.

Manger durant les heures normalement dévolues au sommeil pourrait altéré le fonctionnement du cerveau, et notamment de la mémoire.

Un groupe de chercheurs aurait identifié la zone cérébrale clé responsable de l’intuition.

La consommation excessive d’alcool est connu pour altéré durablement le fonctionnement du cerveau (comme par exemple dans le syndrome de Korsakoff). Mais une étude récente démontre que cette consommation importante n’a pas besoin d’être étalée dans le temps pour avoir de lourdes conséquences sur le cerveau. En effet, quelques épisodes de binge drinking suffisent à modifier l’anatomie du cerveau.

Et pour finir, voici une étude qui va rassurer les personnes anxieuses. Selon des travaux récents, être anxieux ne serait pas forcément un handicap. Dans certaines situations de danger, cela pourrait même être un avantage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *