Manette de console de jeu

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 83)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 22 au 29 février 2016 dans le domaine des neurosciences.

Des chercheurs ont mis en évidence que la pratique de jeux de tirs à la première personne pourrait être bénéfique lors de la rééducation de patients atteints de lésions cérébrales.

Une application de smartphone promet de rééduquer le cerveau pour pallier la presbytie. Le concept attesté scientifiquement consiste à utiliser un mécanisme cérébral de réorganisation, appelé plasticité cérébrale, afin de contrer les déficits dus au vieillissement de l’oeil.

Technologie toujours, avec un nouveau type d’implant prometteur qui pourrait permettre de donner à nouveau une certaine mobilité aux personnes atteintes d’invalidité. Ce dispositif implanté à la surface du cerveau pourrait permettre de contrôler un exosquelette directement par la pensée. Bien que les résultats soient très prometteurs chez l’animal, l’application chez l’homme reste encore à prouver.

Entendre sa propre voix pourrait modifier son état émotionnel. Ainsi en modifiant certaines caractéristiques de la voix on pourrait se sentir plus joyeux ou triste en s’écoutant parler, c’est en tout cas ce que semble montrer les résultats de travaux récents.

Toujours en rapport avec la parole, selon une étude récente, le cerveau déchiffre plus rapidement les sons traduisant une émotion que les mots d’une phrase. Cette découverte éclaire l’importance que notre organisme accorde à l’état émotionnel d’un interlocuteur plutôt qu’à ce qu’il peut exprimer verbalement.

Pour finir, dans l’idée de ce Carnet de Recherche à mi-chemin entre l’information par la vulgarisation et la construction d’un jugement critique par la réflexion, voici un article portant haut les valeurs de la connaissance et de l’esprit critique comme outil de lutte contre le fanatisme.


Source image :

Paweł Kadysz – Playing More Fallout (2015). https://www.pexels.com/photo/reflection-playstation-pad-gaming-18174/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *