Ciel de nuit

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 90)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 11 au 18 avril 2016 dans le domaine des neurosciences.

Du point de vue physique, la nuit, le ciel est noir. Pourtant, le cerveau perçoit un ciel bleu foncé. Selon une découverte récente, cela serait dû à l’activité de certaines cellules cérébrales qui ne laisseraient passer que l’information codant la couleur bleue en bloquant les autres couleurs que sont le vert et le rouge.

Pour la première fois, des scientifiques ont observés les effets que produisait le LSD sur le cerveau. Sous LSD, le cerveau active, notamment, des réseaux différents qui habituellement ne sont pas activés en même temps. Ce phénomène pourrait induire les expériences de synesthésie ressenties par les usagers de cette drogue.

Selon les résultats d’une étude récente, le cerveau trouverait beau ce qui lui demande le moins d’énergie à encoder. Bien que ce résultat soit assez intéressant, il faut le prendre avec précaution, car ce qui est démontré dans cette étude est une corrélation et non un lien de causalité.

Après les quelques études expérimentales sur la perception du monde, l’article suivant présente un nouveau cadre théorique pour expliquer comment le cerveau traite l’information qu’il perçoit pour ensuite la faire émerger à la conscience.

Et pour finir, voici l’histoire intéressante et intrigante de ces médecins qui après plusieurs heures de garde ont développé une amnésie de fatigue.


Source image :

Thomas Shellberg – Starry sky stars darkness (2015). https://www.pexels.com/photo/starry-sky-stars-darkness-15215/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 90) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 19/04/2016. Consulté le 26/03/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/976.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *