Deux amies riant

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 93)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 2 au 9 mai 2016 dans le domaine des neurosciences.

Selon une étude récente, l’amitié ou plus particulièrement les liens sociaux pourraient permettre au cerveau de libérer des substances antidouleur. Ces molécules permettraient de mieux supporter la douleur, l’anxiété et le stress.

Tout comme les mammifères et les oiseaux, les reptiles pourraient être capable de rêver.

Le cerveau utiliserait des calculs statistiques afin d’évaluer la probabilité d’atteindre un but, pour ensuite influer sur la confiance en soi.

Selon des recherches récentes, le cerveau filtrerait les sensations internes afin qu’elles n’influencent pas sur la perception de l’environnement. C’est ainsi que le cerveau filtrerait les battements cardiaques afin qu’il ne soit pas perçus.

Dans la sélection cérébrale de la semaine (numéro 75), je parlais d’une étude récente démontrant que la consommation importante d’alcool n’avait pas besoin d’être étalée dans le temps pour avoir de lourdes conséquences sur le cerveau. Quelques épisodes de binge drinking suffiraient à modifier l’anatomie du cerveau. Aujourd’hui, reparlons de binge drinking avec l’identification du réseau cérébral qui pourrait être responsable de ce comportement d’alcoolisation massive et rapide.

Et pour finir, voici un article qui essaie de savoir grâce à certaines études scientifiques récentes si les nouvelles technologies ont un effet plutôt positif ou négatif sur le cerveau. En quelques mots, le cerveau s’adapte pour être le plus performant possible en fonction de la situation.


Source image :

Unsplash – Girl women laughing secret (2013). https://www.pexels.com/photo/girls-women-laughing-secret-29593/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 93) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 13/05/2016. Consulté le 20/09/2017. Lien : http://cervenargo.hypotheses.org/993.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *