La sélection cérébrale de la semaine (numéro 125)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 12 au 19 décembre 2016 dans le domaine des neurosciences.

Le goût du risque ne diminuerait pas avec la sagesse gagnée par les années d’expérience, mais par une modification de la structure du cerveau. Selon une étude récente, la diminution du nombre de cellule dans certaines parties du cerveau (cortex pariétal postérieur droit) avec l’âge aurait tendance à diminuer les pratiques à risque.

Les neurones alterneraient tout le temps entre des phases d’activité et de repos. Contrairement à ce que l’on pensait, ce comportement ne serait pas réservé aux périodes de sommeil, mais serait bel et bien présent durant l’éveil.

Sommeil toujours, avec la découverte de neurones qui paralysent les mouvements de l’organisme durant les phases de rêves au cours de la nuit. Cette découverte pourrait aider à mieux comprendre certaines pathologies du sommeil, telle que la paralysie du sommeil.

Une nouvelle étude vient de nouveau démonter qu’il n’est pas possible pour le cerveau de faire plusieurs tâches en même temps. Néanmoins, les individus devant porter leur attention à deux tâches complémentaires pour réaliser un même but ont plus de facilité à le faire que des personnes dont les tâches sont non-complémentaires.

Et pour finir, voici l’histoire de cette femme qui du jour au lendemain a commencé à voir la Vierge Marie et à lui parler. Un cas fascinant de religiosité pathologique.


Source image :

Monika Geble – Person standing on brown mountain under sunny sky (2015). https://www.pexels.com/photo/person-standing-on-brown-mountain-under-sunny-sky-173521/


Pour citer ce billet : « La sélection cérébrale de la semaine (numéro 125) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 23/12/2016. Consulté le 25/09/2017. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1278.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *