Jeune femme de dos avec un casque de musique sur la tête

La perturbante amusie (chronique 8)

La plus belle des mélodies peut être perçue comme une succession de bruits dysharmonieux pour une personne soufrant d’amusie.

Il semble assez aisé de faire la différence entre une sublime symphonie et un bruit de casserole, pourtant, certaines personnes n’éprouvent à l’écoute de ces sons qu’un ensemble de bruits désagréables.

Chronique pilote diffusée le 15 décembre 2016. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Sacks O. (2009). Musicophilia : la musique, le cerveau et nous. Seuil, Paris.


Sources :

Albouy P. et al. (2013). Impaired pitch perception and memory in congenital amusia : the deficit starts in the auditory cortex. Brain, 136 (5) : 1639-1661.

Ayotte J. et al. (2002). Congenital amusia : a group study of adults afflicted with a music‐specific disorder. Brain, 125 (2) : 238-251.

Hyde K.L. et al. (2006). Morphometry of the amusic brain : a two-site study. Brain, 129 (10) : 2562-2570.

Hyde K.L. et al. (2007). Cortical thickness in congenital amusia : when less is better than more. Journal of neuroscience, 27 (47) : 13028-13032.

Hyde K.L. et al. (2011). Functional MRI evidence of an abnormal neural network for pitch processing in congenital amusia. Cerebral cortex, 21 (2) : 292-299.

Peretz I. et al. (2003). Varieties of musical disorders : the Montreal battery of evaluation of amusia. Annals of the New York academy of sciences, 999 : 58-75.

Peretz I. et al. (2009). The amusic brain : in tune, out of key, and unaware. Brain, 132 (5) : 1277-1286.

Stewart L. (2006). Congenital amusia. Current biology, 16 (21) : 904-906.


Source image :

Matthew Henry – Looking out window wearing headphones (2017). https://burst.shopify.com/photos/looking-out-window-wearing-headphones


Pour citer ce billet : « La perturbante amusie (chronique 8) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 25/09/2017. Consulté le 16/10/2017. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1636.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *