Chiffre romain dix sur bois

Le mythe des dix pourcent (chronique 20)

Une déconstruction du mythe voulant que le cerveau ne soit utilisé qu’au dixième de ses capacités.

Il n’existe pas de partie du cerveau qui n’ait aucune fonction ou qui soit totalement silencieuse.

Chronique diffusée le 23 mars 2017. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Collectif (2017). La science à contrepied. Belin, Paris.


Sources :

Fisher R.S. et al. (2005). Epileptic seizures and epilepsy : definitions proposed by the international league against epilepsy (ILAE) and the international bureau for epilepsy (IBE). Epilepsia, 46 (4) : 470-472.

Hilgetag C.C. et Basbas H. (2009). Are there ten times more glia than neurons in the brain ? Brain structure and function, 213 (4-5) : 365-366.

Lashley K.S. (1931). Mass action in cerebral function. Science, 73 (1888) : 245-254.

Nedergaard M. et al. (2003). New roles for astrocytes : redefining the functional architecture of the brain. Trends in neurosciences, 26 (10) : 523-530.

Pasquinelli E. (2012). Neuromyths : why do they exist and persist ? Mind, brain, and education, 6 (2) : 89-96.

Schafer D.P. et al. (2012). Microglia sculpt postnatal neural circuits in an activity and complement-dependent manner. Neuron, 74 (4) : 691-705.


Source image :

Kati – Roman numeral ten number roman (2015). https://pixabay.com/en/roman-numeral-ten-number-roman-10-1005700/


Pour citer ce billet : « Le mythe des dix pourcent (chronique 20) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 06/11/2017. Consulté le 20/11/2017. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1654.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *