Paire de lunette de soleil exposée au soleil

Le curieux réflexe photo-sternutatoire (chronique 64)

Le passage de l’ombre à la lumière, pourrait entrainer un éternuement, ce curieux phénomène est appelé le réflexe photo-sternutatoire et a plus à voir avec les yeux qu’avec le nez.

Chez certaines personnes, un court-circuit entre le nerf optique et le nerf trijumeau serait à l’origine de cette étrange réaction.

Chronique diffusée le 26 mai 2018. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Pourquoi certains éternuent-ils au soleil (et pas d’autres) ? », par Lise Loumé. Publié sur Sciences et avenir, le 27/04/2018. Consulté le 01/06/2018. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ophtalmo/question-de-la-semaine-pourquoi-certains-eternuent-ils-au-soleil-et-pas-d-autres_123446


Sources :

« ACHOO syndrome » par Laura Dean. Publié sur Medical genetics summaries, le 15/10/2012. Consulté le 01/06/2018. Lien : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK109193/

Forrester J.M. (1885). Sneezing on exposure to bright light as an inherited response. Human heredity, 35 (2) : 113-114.

Langer N. et al. (2010). When the sun prickles your nose : an EEG study Identifying neural bases of photic sneezing. Plos one, 5 (2) : 1-6.

Songu M. et Cingi C. (2009). Sneeze reflex : facts and fiction. Therapeutic advances in respiratory disease, 3 (3) : 131-141.


Source image :

Asim Alnamat – Ball shaped beach blur close up (2017). https://www.pexels.com/photo/ball-shaped-beach-blur-close-up-343720/


Pour citer ce billet : « Le curieux réflexe photo-sternutatoire (chronique 64) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 01/06/2018. Consulté le 11/12/2018. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.