Un groupe d'hommes et de femmes

Le concours de taille (chronique 67)

Qui de l’homme ou de la femme a le plus gros cerveau, ou comment un manque de contexte peut transformer une constatation en neuromythe.

Il semble assez bien établi que le volume cérébral masculin soit supérieur au volume cérébral féminin. Mais derrière cette observation, la réalité est bien plus complexe.

Chronique diffusée le 16 juin 2018. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Pasquinelli E. (2015). Mon cerveau, ce héros : mythes et réalité. Le Pommier, Paris.


Sources :

Alonso-Nanclares L. et al. (2008). Gender differences in human cortical synaptic density. Proceedings of the national academy of sciences, 105 (38) : 14615-14619.

Cosgrove K.P. et al. (2007). Evolving knowledge of sex differences in brain structure, function, and chemistry. Biological psychiatry, 62 (8) : 847-855.

Pakkenberg B. et Gundersen H.J.G. (1998). Neocortical neuron number in humans : effect of sex and age. Journal of comparative neurology, 384 (2) : 312-320.

Ruigrok A.N.V. et al. (2014). A meta-analysis of sex differences in human brain structure. Neuroscience and biobehavioral reviews, 39 : 34-50.

Taki Y. et al. (2011). Correlations among brain gray matter volumes, age, gender, and hemisphere in healthy individuals. Plus one, 6 (7) : 1-13.


Source image :

Rawpixel.com – Adult casual collection fashion (2015). https://www.pexels.com/photo/adult-casual-collection-fashion-296881/


Pour citer ce billet : « Le concours de taille (chronique 67) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 22/06/2018. Consulté le 18/09/2018. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/1958.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.