Deux femmes parlant autour d'un feu de camp

La logorrhée féminine (chronique 75)

Une déconstruction du mythe voulant que les femmes soient bien plus bavardes que les hommes.

C’est un lieu commun, un véritable poncif, une banalité du quotidien largement partagée, les femmes sont pipelettes, elles sont jacasseuses, elles sont bavardes, tout du moins, bien plus que les hommes ! Mais tout ceci est-il scientifiquement avéré ?

Chronique diffusée le 3 novembre 2018. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Les femmes sont trois fois plus bavardes que les hommes ? », par Antoine Krempf. Publié sur France info, le 12/06/2015. Consulté le 05/11/2018. Lien : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/les-femmes-sont-trois-fois-plus-bavardes-que-les-hommes_1780507.html.


Sources :

Jussim L. et al. (2015). Stereotype (in)accuracy in perceptions of groups and individuals. Current directions in psychological science, 24 (6) : 490-497.

Mehl M.R. (2017). The Electronically Activated Recorder (EAR) : a method for the naturalistic observation of daily social behavior. Current directions in psychological science, 26 (2) : 184-190.

Mehl M.R. et al. (2001). The Electronically Activated Recorder (EAR) : a device for sampling naturalistic daily activities and conversations. Behavior research methods, instruments, and computers, 33 (4) : 517-523.

Mehl M.R.et al. (2007). Are women really more talkative than men ? Science, 317 (5834) : 82.


Source image :

Oleksandr Pidvalnyi – Activity adult barbecue (2017). https://www.pexels.com/photo/activity-adult-barbecue-bbq-344102/


Pour citer ce billet : « La logorrhée féminine (chronique 75) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 09/11/2018. Consulté le 16/12/2018. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/2343.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.