Tombe éclairée avec une lanterne dans un cimetière

Le cerveau mourant (chronique 80)

Des chercheurs ont apporté certaines réponses aux fatidiques questions s’intéressant à ce qu’il se passe au niveau cérébral dans les derniers instants de la vie, au moment de la mort.

Plus qu’un simple silence, c’est à la suite d’un embrasement général, d’un bouquet final, que le cerveau semble s’éteindre.

Chronique diffusée le 8 décembre 2018. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« La mort telle qu’elle n’avait jamais été vue », par Yann Verdo. Publié sur Les échos, le 24/11/2018. Consulté le 17/12/2018. Lien : https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0600179686610-la-mort-telle-quelle-navait-jamais-ete-vue-2224455.php.


Sources :

Dhanani S. et al. (2012). Variability in the determination of death after cardiac arrest : a review of guidelines and statements. Journal of intensive care medicine, 27 (4) : 238-252.

Dreier J.P. et al. (2018). Terminal spreading depolarization and electrical silence in death of human cerebral cortex. Annals of neurology, 83 (2) : 295-310.

Leão A.A.P. (1947). Further observations on the spreading depression of activity in the cerebral cortex. Journal of neuropsychology, 10 (6) : 409-414.

Norton L. et al. (2017). Electroencephalographic recordings during withdrawal of life-sustaining therapy until 30 minutes after declaration of death. Canadian journal of neurological sciences, 44 (2) : 139-145.

Revah O. et al. (2016). The earliest neuronal responses to hypoxia in the neocortical circuit are glutamate-dependent. Neurobiology of disease, 95 : 158-167.

Shemie S.D. et al. (2014). International guideline development for the determination of death. Frontiers in systems neuroscience, 40 (6) : 788-797.


Source image :

Micael Widell – Cemetery cross dark (2017). https://www.pexels.com/photo/selective-focus-photo-of-cemetery-lantern-720730/


Pour citer ce billet : « Le cerveau mourant (chronique 80) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 17/12/2018. Consulté le 22/01/2019. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/2486.

2 réflexions sur « Le cerveau mourant (chronique 80) »

  1. Podcast très frustrant.
    L’introduction prends la moitié du temps avec une musique racolleuse. Et quelques secondes pour nous annoncer la chute en cascade des neurones !
    C’est tout ?

    1. Bonjour, je vous remercie pour ce retour !

      Je suis désolé que le thème musical ne soit pas à votre goût, mais il m’a paru assez en adéquation avec l’ambiance que je voulais instaurer lors de cet épisode.

      En ce qui concerne votre remarque sur le ratio entre ce que vous nommez « l’introduction » et le reste de la chronique, sachez que cette « introduction » est essentielle, car ce n’est pas simplement une introduction, elle permet de poser le contexte des recherches dont il est question par la suite, tout en exposant la méthodologie scientifique. Impossible de faire l’impasse sur ces informations, en tout cas dans ma conception de ces chroniques.

      Et enfin, concernant votre impression de trop peu, je ne fais que relater les résultats obtenus dans l’étude scientifique que j’expose, je n’invente pas de fin plus sensationnelle pour gagner ou convaincre l’audience.

      Au plaisir d’échanger de nouveau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.