Mannequins en costume dans une vitrine

La terrifiante invasion des sosies (chronique 90)

Pour certains individus, toutes les personnes qui les entourent, toutes les personnes qu’ils connaissent, ne sont que des imposteurs, que des sosies postés pour remplacer tout le monde.

Il semblerait que ces étranges perceptions puissent survenir à la suite du dysfonctionnement de certaines régions cérébrales participant à la reconnaissance visuelle, à la détection de familiarité des visages et au traitement émotionnel de ce type d’information, des régions cérébrales tels que la partie inférieure du lobe temporal, le système limbique et l’amygdale. Bien que depuis sa description, en 1923, la compréhension du délire d’illusion des sosies de Capgras ait progressé, les mécanismes fins dysfonctionnant et les circonstances précises entrainant la survenu du trouble restent à mieux comprendre et ce syndrome demeure encore bien mystérieux.

Chronique diffusée le 16 février 2019. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Thibierge S. (1999). Pathologies de l’image du corps : étude des troubles de la reconnaissance et de la nomination en psychlopathologie. Presses universitaires de France, Paris.


Sources :

Anthérion C.T. et al. (2008). An odd manifestation of the Capgras syndrome : loss of familiarity even with the sexual partner. Neurophysiologie clinique – Clinical neurophysiology, 38 (3) : 177-182.

Capgras J. et Reboul-Lachaux J. (1923). L’illusion des “sosies” dans un délire systématisé chronique. Bulletin de la cociété clinique de médecine mentale, 2 : 6-16.

Collins M.N. et al. (1990). Capgras’ syndrome with organic disorders. Postgraduate medical journal, 66 : 1064-1067.

Ellis H.D. et Young A.W. (1990). Accounting for delusional misidentifications. The british journal of psychiatry, 157 (2) : 239-248.

Hirstein W. et V. S. Ramachandran V.S. (1997). Capgras syndrome : a novel probe for understanding the neural representation of the identity and familiarity of persons. Proceedings of the royal society b, 264 (1380) : 437-444.


Source image :

Clem Onojeghuo – Mannequin wearing red suit (2016). https://www.pexels.com/photo/adult-anonymous-art-business-375902/


Pour citer ce billet : « La terrifiante invasion des sosies (chronique 90) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 26/02/2019. Consulté le 23/09/2019. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/2712.

2 réflexions sur « La terrifiante invasion des sosies (chronique 90) »

    1. Cela dépendrait de la cause à l’origine de l’apparition de ce délire. Dans certains cas, il semblerait que des traitements médicamenteux puissent aider à diminuer les symptômes sans pour autant soigner.

      Merci pour votre question.

      Au plaisir d’échanger de nouveau !

Répondre à Tatiana Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.