Homme serrant sa cravate

La strangulante cravate (chronique 94)

Porter une cravate, ajoute une touche de finesse, une touche d’élégance, mais cette strangulation esthétique pourrait également avoir des effets bien moins enviables sur la circulation du sang dans le cerveau.

Derrière l’esthétique de cet article vestimentaire, est-ce réellement un choix des plus judicieux que de comprimer le cou, cette zone où circule le sang servant à approvisionner notre cerveau ?

Chronique diffusée le 15 mars 2019. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Cravate trop serrée, cerveau mal irrigué », par Hugo Jalinière. Publié sur Sciences et avenir, le 12/07/2018. Consulté le 25/03/2019. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/cravate-trop-serree-cerveau-mal-irrigue_125828.


Sources :

Alosco M.L. et al. (2014). Spontaneous brain rhythms predict sleep stability in the face of noise. Journal of the american society of hypertension, 8 (8) : 561-570.

Lüddecke R. et al. (2018). Should you stop wearing neckties ? – Wearing a tight necktie reduces cerebral blood flow. Neuroradiology, 60 (8) : 861-864.

Rafferty M. et al. (2011). Neckties and cerebrovascular reactivity in young healthy males : a pilot randomised crossover trial. Stroke research and treatment, 692595 : 1-4.

Teng C. et al. (2003). Effect of a tight necktie on intraocular pressure. British journal of ophthalmology, 87 : 946-948.


Source image :

Freestocks.org – Man wearing gray top fixing red necktie (2018). https://www.pexels.com/photo/tie-businessman-pullover-man-12628/


Pour citer ce billet : « La strangulante cravate (chronique 94) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 25/03/2019. Consulté le 18/11/2019. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/2737.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.