Paysage de nature dans le froid et la neige

L’alcoolisé syndrome de Korsakoff (chronique 106)

Plus que dangereux pour la santé, la consommation répétée d’alcool peut entrainer la survenu de lourds dommages cérébraux et une importante altération de la mémoire.

Voici l’histoire d’un homme, de sa consommation excessive d’alcool et de ses sérieux troubles de la mémoire.

Chronique diffusée le 7 juin 2019. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Etude médico-psychologique sur une forme des maladies de la mémoire ». Publié sur Revue philosophique de la France et de l’étranger, le 31/12/1889. Consulté le 17/06/2019. Lien : https://www.jstor.org/stable/41075158?seq=1#page_scan_tab_contents.


Sources :

Banks W.P. (1996). Korsakoff and amnesia. Consciousness and Cognition, 5 (1-2) : 22-26.

Borsutzky S. et al. (2008). Confabulations in alcoholic Korsakoff patients. Neuropsychologia, 46 (13) : 3133-3143.

Caulo M. et al. (2005). Functional MRI study of diencephalic amnesia in Wernicke-Korsakoff syndrome. Brain, 128 (7) : 1584-1594.

Fahle M. et Daum I. (2002). Perceptual learning in amnesia. Neuropsychologia, 40 (8) : 1167-1172.

Jacobson R.R. et al. (1990). Patterns of neuropsychological deficit in alcoholic Korsakoff’s syndrome. Psychological medicine, 20 (2) : 321-334.

Kopelman M.D. (1995). The Korsakoff syndrome. The british journal of psychiatry, 166 (2) : 154-173.

Korsakoff S.S. (1889). Etude médico-psychologique sur une forme des maladies de la mémoire. Revue philosophique de la France et de l’étranger, 28 : 501-530.

Pitel A.-L. et al. (2011). Signs of preclinical Wernicke’s encephalopathy and thiamine levels as predictors of neuropsychological deficits in alcoholism without Korsakoff’s syndrome. Neuropsychopharmacology, 36 : 580-588.

Pitel A.-L. et al. (2012). Macrostructural abnormalities in Korsakoff syndrome compared with uncomplicated alcoholism. Neurology, 78 (17) : 1330-1333.

Witkowski T. et al. (2008). Sergueï Sergueïevitch Korsakoff (1854-1900) : le savant, le penseur, le psychiatre, l’humaniste. Revue neurologique, 164 : 291-298.


Source image :

Aurelien Romain – Nature, outdoors, snow and tree (2019). https://unsplash.com/photos/it2R4PYiavw


Pour citer ce billet : « L’alcoolisé syndrome de Korsakoff (chronique 106) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 17/06/2019. Consulté le 13/11/2019. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/2804.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.