Crâne au milieu d'ossements

Le fascinant déni de mort (épisode 124)

Au niveau cérébral, il existerait un mécanisme altérant la capacité à concevoir sa propre mort.

La mort est un processus naturel qui ne peut indéfiniment être repoussé. Ceci est un état de fait que personne – hormis dans le cas de certains troubles pathologiques spécifiques ou de croyances extrêmes – ne remet en question. Un jour nous finirons tous par mourir. Mais derrière cette constatation, face à cette réalité inévitable, comment le cerveau intègre-t-il le fait que nous sommes destinés à trépasser ?

Chronique diffusée le 12 décembre 2019. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Notre cerveau nie notre propre mortalité, mais accepte tout à fait celle des autres » par Héloïse Chapuis. Publié sur Sciences et avenir, le 22/10/2019. Consulté le 20/12/2019. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/notre-cerveau-nie-notre-propre-mortalite-mais-accepte-tout-a-fait-celle-des-autres_138397.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #80 – Le cerveau mourant ».


Sources :

Arndt J. et al. (1998). Terror management and self-awareness : evidence that mortality salience provokes avoidance of the self-focused state. Personality and social psychology bulletin, 24 (11) : 1216-1227.

Arndt J. et al. (2007). Cancer and the threat of death : the cognitive dynamics of death-thought suppression and its impact on behavioral health intentions. Journal of personality and social psychology, 92 (1) : 12-29.

Brédart S. et al. (2006). One’s own face is hard to ignore. Quarterly journal of experimental psychology, 59 (1) : 46-52.

Burke B.L. et al. (2010). Two decades of terror management theory : a meta-analysis of mortality salience research. Personality and social psychology review, 14 (2) : 155-195.

Craig A.D. (2010). The sentient self. Brain structure and function, 214 : 563-577.

Dor-Ziderman Y. et al. (2019). Prediction-based neural mechanisms for shielding the self from existential threat. Neuroimage, 202 (116080) : 1-11.

Fan X. et Han S. (2018). Neural responses to one’s own name under mortality threat. Neuropsychologia, 108 : 32-41.

Florian V. et Kravetz S. (1983). Fear of personal death : attribution, structure, and relation to religious belief. Journal of personality and social psychology, 44 (3) : 600-607.

Garrido M.I. et al. (2009). The mismatch negativity : a review of underlying mechanisms. Clinical neurophysiology, 120 (3) : 453-463.

Guan L. et al. (2015). Self-esteem buffers the mortality salience effect on the implicit self-face processing. Personality and individual differences, 85 : 77-85.

Hedge C. et al. (2015). A frontal attention mechanism in the visual mismatch negativity. Behavioural brain research, 293 (2) : 173-181.

Henry E.A. et al. (2010). Death on the brain : effects of mortality salience on the neural correlates of ingroup and outgroup categorization. Social cognitive and affective neuroscience, 5 (1) : 77-87.

Klackl J. et al. (2014). Existential neuroscience : self-esteem moderates neuronal responses to mortality-related stimuli. Social cognitive and affective neuroscience, 9 (11) : 1754-1761.

Qirko H.N. (2017). An evolutionary argument for unconscious personal death unawareness. Mortality, 22 (3) : 255-269.

Seth A.K. (2013). Interoceptive inference, emotion, and the embodied self. Trends in cognitive sciences, 17 (11) : 565-573.

Seth A.K. et Friston K.J. (2016). Active interoceptive inference and the emotional brain. Philosophical transactions of the royal society b, 371 (1708) : 1-10.

Shi Z. et Han S. (2013). Transient and sustained neural responses to death-related linguistic cues. Social cognitive and affective neuroscience, 8 (5) : 573-578.


Source image :

Mitja Juraja – Skull (2018). https://www.pexels.com/photo/skull-970517/


Pour citer ce billet : « Le fascinant déni de mort (épisode 124) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 20/12/2019. Consulté le 22/10/2020. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3143.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.