Mains tendues tenant une fleur

L’analgisant altruisme (chronique 130)

L’altruisme – ce comportement totalement désintéressé – pourrait tout simplement ne pas exister.

Afin d’essayer d’un peu mieux comprendre ce qu’il se passe dans le cerveau lors d’un comportement altruiste, des chercheurs ont récemment mené une étude mêlant altruisme, choc électrique et fonctionnement cérébral.

Chronique diffusée le 23 janvier 2020. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Is altruism an analgesic ? » par Christopher Bergland. Publié sur Psychology today, le 05/01/2020. Consulté le 28/01/2020. Lien : https://www.psychologytoday.com/intl/blog/the-athletes-way/202001/is-altruism-analgesic.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #24 – Le cerveau altruiste ».

« La Tête Dans Le Cerveau #62 – L’analgisant toucher ».

« La Tête Dans Le Cerveau #91 – Le bonheur de donner ».

« La Tête Dans Le Cerveau #114 – L’analgisante empathie ».


Sources :

Andreoni J. (1990). Impure altruism and donations to public goods: a theory of warm-glow giving. The economic journal, 100 (401) : 464-477.

Campbell T. et al. (2014). Too much experience : a desensitization bias in emotional perspective taking. Journal of personality and social psychology, 106 (2) : 272-285.

Dunn E.W. et al. (2008). Spending money on others promotes happiness. Science, 319 (5870) : 1687-1688.

Fehr E. et Fischbacher U. (2003). The nature of human altruism. Nature, 425 : 785-791.

Harbaugh W.T. (1998). What do donations buy ? : a model of philanthropy based on prestige and warm glow. Journal of public economics, 67 (2) : 269-284.

Inagaki T.K. et Eisenberger N.I. (2016). Giving support to others reduces sympathetic nervous system‐related responses to stress. Psychophysiology, 53 (4) : 427-435.

Kurzban R. et al. (2015). The evolution of altruism in humans. Annual review of psychology, 66 (5870) : 575-599.

Quoidbach J. et Dunn E.W. (2013). Give it up : a strategy for combating hedonic adaptation. Social psychological and personality science, 4 (5) : 563-568.

Nelson-Coffey S.K. et al. (2017). Kindness in the blood : a randomized controlled trial of the gene regulatory impact of prosocial behavior. Psychoneuroendocrinology, 81 : 8-13.

O’Brien E. et Kassirer S. (2018). People are slow to adapt to the warm glow of giving. Psychological science, 30 (2) : 193-204.

Redden J.P. et Galak J. (2013). The subjective sense of feeling satiated. Journal of experimental psychology : general, 142 (1) : 209-217.

Salomons T.V. et al. (2004). Perceived controllability modulates the neural response to pain. Journal of neuroscience, 24 (32) : 7199-7203.

Wager T.D. et al. (2013). An fMRI-based neurologic signature of physical pain. The new england journal of medicine, 368 (15) : 1388-1397.

Wang Y. et al. (2020). Altruistic behaviors relieve physical pain. Proceedings of the national academy of sciences, 117 (2) : 950-958.

Whillans A.V. et al. (2016). Is spending money on others good for your heart ? Health psychology, 35 (6) : 574-583.

Yang Y. et Galak J. (2015). Sentimental value and its influence on hedonic adaptation. Journal of personality and social psychology, 109 (5) : 767-790.


Source image :

Javon Swaby – Person holding yellow black-eyed susan flowers in bloom (2018). https://www.pexels.com/photo/person-holding-yellow-black-eyed-susan-flowers-in-bloom-1697912/


Pour citer ce billet : « L’analgisant altruisme (chronique 130) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 28/01/2020. Consulté le 04/04/2020. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3275.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.