Boisson détox verte

La mortelle détox (épisode 161)

Reprendre en main son alimentation à la suite d’excès répétés peut être bienvenu, mais fait de manière inconsidérée, cela pourrait engendrer des conséquences potentiellement mortelles.

Entre les repas copieux voire excessifs de Noël et du jour de l’an, ou à la suite des fêtes de fin d’année, il peut être tentant et assez judicieux de vouloir revoir drastiquement son alimentation pour des apports nutritifs plus équilibrés. Dans cette optique, certaines personnes vont même plus loin en adoptant des régimes stricts avec une grande consommation de liquide, eau, thé vert, assortie ou non d’un mono-aliment spécifique, pomme, concombre, kiwi et d’un cocktail de plante, sauge, verveine, racine de valériane. Ce type de régime qualifié de détox se base sur le principe que ces boissons et aliments vont pouvoir détoxifier, vont pouvoir éliminer les toxines de notre organisme pour le rendre plus sain. Bien que l’idée puisse apparaître assez louable, en réalité, le principe n’est pas toujours appuyé sur des éléments scientifiquement établis et la mise en application, peu parfois conduire à des conséquences extrêmement graves, voire potentiellement mortelles.

Chronique diffusée le 31 décembre 2020. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Gare aux régimes détox du début d’année » par Hugo Jalinière. Publié sur Sciences et avenir, le 04/01/2017. Consulté le 29/12/2020. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/gare-aux-regimes-detox-du-debut-d-annee_109448.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #128 – Les stimulantes bonnes résolutions ».


Sources :

Dundas B. et al. (2007). Psychogenic polydipsia review : etiology, differential, and treatment. Current psychiatry reports, 9 (3) : 236-241.

Geoghegan P. et al. (2015). Agreement between whole blood and plasma sodium measurements in profound hyponatremia. Clinical biochemistry, 48 (7-8) : 525-528.

Takeshita S. et Takeshita J. (2013). A case of hyponatremia due to self-treatment of anxiety with a beverage containing valerian root. The primary care companion for CNS disorders, 15 (1) : 1-1.

Toovey O.T.R. et al. (2016). Acute severe hyponatraemia secondary to polydipsia and associated herbal remedy use. The british medical journal case reports, 2016 (216348) : 1-3.

Willey L.B. et al. (2007). Valerian overdose : a case report. Veterinary and human toxicology, 37 (4) : 364-365.


Source image :

Toni Cuenca – Green apple beside of two clear glass jars (2017). https://www.pexels.com/photo/apple-close-up-cucumber-delicious-616833/


Pour citer ce billet : « La mortelle détox (épisode 161) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 04/01/2021. Consulté le 18/01/2021. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3886.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.