Visage de femme derrière un voile en plastique rouge

La morale particularité faciale (épisode 171)

La perception de la moralité d’une personne pourrait dépendre de son visage.

De Voldemort à Victor Von Fatalis en passant par Scar, les méchants présents dans la culture populaire ont fréquemment une anomalie visible dès le premier regard sur leur visage. Mais derrière ce procédé créatif permettant d’identifier rapidement un antagoniste, pourrait-il exister un mécanisme profondément ancré en nous, nous faisant associer quasi-automatiquement un visage sortant de la norme à quelque chose de mauvais ?

Chronique diffusée le 11 mars 2021. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Pourquoi les méchants des films ont-ils souvent une cicatrice sur le visage ? » par Marion de Vevey. Publié sur Sciences et avenir, le 22/02/2021. Consulté le 08/03/2021. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/pourquoi-les-mechants-des-films-ont-ils-toujours-une-cicatrice-sur-le-visage_151948.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #136 – L’insoupçonnée cécité botanique ».


Sources :

Dion K.E. et al. (1972). What is beautiful is good. Journal of personality and social psychology, 24 (3) : 285-290.

Eagly A.H. (1991). What is beautiful is good, but… : a meta-analytic review of research on the physical attractiveness stereotype. Psychological bulletin, 110 (1) : 109-128.

Harris L.T. et Fiske S.T. (2006). Dehumanizing the lowest of the low. Psychological science, 17 (10) : 847-853.

Hartung F. et al. (2019). Behavioural and neural responses to facial disfigurement. Scientific reports. 9 (8021) : 1-10.

Jamrozik A. et al. (2019). More than skin deep : judgments of individuals with facial disfigurement. Psychology of aesthetics, creativity, and the arts, 13 (1) : 117-129.

Workman C.I. et al. (2021). Morality is in the eye of the beholder: the neurocognitive basis of the “anomalous‐is‐bad” stereotype. Annals of the new york academy of sciencesin press : 1-15.


Source image :

Ekaterina Belinskaya – Photo en gros plan de femme (2020). https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-en-gros-plan-de-femme-4674372/


Pour citer ce billet : « La morale particularité faciale (épisode 171) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 15/03/2021. Consulté le 30/11/2021. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3960.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.