Silhouette d'une personne et son reflet dans l'eau

Le cerveau face à Dieu (épisode 172)

Le contact avec Dieu pourrait se voir dans le cerveau.

La méthode scientifique n’est peut-être pas parfaite, mais il semble que cela soit la meilleure approche que l’humanité ait trouvée pour comprendre le fonctionnement du vivant et du monde au sens large. Pour autant, certaines questions restent-elles hors de portée de l’étude scientifique ? Ainsi peut-on étudier le sentiment aussi abstrait que subjectif d’être en connexion avec son Dieu ?

Chronique diffusée le 18 mars 2021. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Religion : prier implique les mêmes zones du cerveau que la drogue ou le sexe » par Hugo Jalinière. Publié sur Sciences et avenir, le 06/12/2016. Consulté le 15/03/2021. Lien : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/religion-prier-implique-les-memes-zones-du-cerveau-que-la-drogue-ou-le-sexe_108501.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #124 – Le fascinant déni de mort ».


Sources :

Cristofori I. et al. (2016). Neural correlates of mystical experience. Neuropsychologia, 80 : 212-220.

Ferguson M.A. et al. (2018). Reward, salience, and attentional networks are activated by religious experience in devout Mormons. Social neuroscience, 13 (1) : 104-116.

Fox M.D. et al. (2006). Spontaneous neuronal activity distinguishes human dorsal and ventral attention systems. Proceedings of the national academy of sciences, 103 (26) : 10046-10051.

Hui C.H. et al. (2015). Predictors and outcomes of experiences deemed religious: a longitudinal investigation. The international journal for the psychology of religion , 25 (2) : 107-129.

Kapogiannis D. et al. (2009). Cognitive and neural foundations of religious belief. Proceedings of the national academy of sciences, 106 (12) : 4876-4881.

Mohandas E. (2008). Neurobiology of spirituality. Mens sana monographs, 6 (1) : 63-80.

Newberg A.B. et al. (2015). A case series study of the neurophysiological effects of altered states of mind during intense Islamic prayer. Journal of physiology – Paris, 109 (4-6) : 214-220.

Roy M. et al. (2012). Ventromedial prefrontal-subcortical systems and the generation of affective meaning. Trends in cognitive sciences, 16 (3) : 147-156.

Schjoedt U. et al. (2009). Highly religious participants recruit areas of social cognition in personal prayer. Social cognitive and affective neuroscience, 4 (2) : 199-207.


Source image :

Mohamed Nohassi – Silhouette of person standing on rock surrounded by body of water photo (2017). https://unsplash.com/photos/odxB5oIG_iA


Pour citer ce billet : « Le cerveau face à Dieu (épisode 172) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 22/03/2021. Consulté le 30/07/2021. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3967.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.