Boule à infusion ouverte avec des plantes

La fatale infusion (épisode 174)

Une bonne infusion de plantes naturelles peut dans certains cas s’avérer fatale.

Nous sommes dans la ville de Izmir, l’une des plus grandes agglomérations de Turquie, situé sur les rives de la mer Égée. C’est vraisemblablement au cours de l’année 2006, qu’un beau jour, en début de matinée, une femme âgée de 41 ans est conduite par une ambulance aux urgences du Kent Hospital.

Chronique diffusée le 1 avril 2021. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

Yuruktumen A. et al. (2008). Syrian rue tea : a recipe for disaster. Clinical toxicology, 46 (8) : 749-752.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #161 – La mortelle détox ».


Sources :

Achour S. et al. (2012). L’intoxication au Peganum harmala L. au Maroc : à propos de 200 cas. Therapie, 67 (1) : 53-58.

Djafer R. et al. (2017). À propos d’un cas d’intoxication mortelle par le harmel (Peganum harmala L.). Phytothérapie, 15 : 288-289.

Hamouda C. et al. (2000). Plant poisonings from herbal medication admitted to a tunisian toxicologic intensive care unit, 1983-1998. Veterinary and human toxicology, 42 (3) : 137-141.

Lamchouri F. et al. (2002). Experimental toxicity of Peganum harmala seeds. Annales pharmaceutiques francaises, 60 (2) : 123-129.

Mahmoudian M. et al. (2002). Toxicity of Peganum harmala : review and a case report. Iranian journal of pharmacology and therapeutics, 1 (1) : 1-4.

Yuruktumen A. et al. (2008). Syrian rue tea : a recipe for disaster. Clinical toxicology, 46 (8) : 749-752.


Source image :

Marisa Harris – Selective focus photography of round silver-colored accessory photo (2018). https://unsplash.com/photos/sRj5-M5MREo


Pour citer ce billet : « La fatale infusion (épisode 174) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 05/04/2021. Consulté le 13/04/2021. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/3980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.