Pamplemousse pelé

L’épanouissante pornographie de couple (épisode 185)

Regarder de la pornographie pourrait aider à l’épanouissement tant relationnel que sexuel du couple.

Il est généralement supposé que regarder de la pornographie est un comportement nuisible aux relations avec les autres. En altérant la façon dont les individus pensent, se sentent et se comportent, la pornographie peut effectivement poser problème. Mais la réalité est-elle aussi tranchée ?

Chronique diffusée le 25 novembre 2021. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Romantic partners who watch pornography together report higher relationship quality, study finds », par Eric Dolan. Publié sur Psypost, le 18/10/2021. Consulté le 22/11/2021. Lien : https://www.psypost.org/2021/10/romantic-partners-who-watch-together-report-higher-relationship-quality-61975.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #44 – La céphalante pornographie ».


Sources :

Amelang M. et Pielke M. (1992). Effects of erotica upon men’s and women’s loving and liking responses for their partners.
Psychological reports, 71 (3) : 1235-1245.

Balzarini R.N. et al. (2017). Does exposure to erotica reduce attraction and love for romantic partners in men ? Independent replications of Kenrick, Gutierres, and Goldberg (1989) study 2. Journal of experimental social psychology, 70 : 191-197.

Campbell L. et Kohut T. (2017). The use and effects of pornography in romantic relationships. Current opinion in psychology, 13 : 6-10.

Fisher W.A. et Kohut T. (2020). Reading pornography : methodological considerations in evaluating pornography research. The journal of sexual medicine, 17 (2) : 195-209.

Kohut T. et al. (2018). Pornography’s associations with open sexual communication and relationship closeness vary as a function of dyadic patterns of pornography use within heterosexual relationships. Journal of social and personal relationships, 35 (4) : 655-676.

Kohut T. et al. (2020). Surveying pornography use : a shaky science resting on poor measurement foundations. The journal of sex research, 57 (6) : 722-744.

Kohut T. et al. (2021). But what’s your partner up to ? Associations between relationship quality and pornography use depend on contextual patterns of use within the couple. frontiers in psychology, 12 (661347) : 1-29.

Nelson K.M. et Rothman E.F. (2020). Should public health professionals consider pornography a public health crisis ? American journal of public health, 110 : 151-153.

Perry S.L. (2019). Is the link between pornography use and relational happiness really more about masturbation ? Results from two national surveys. The journal of sex research, 57 (1) : 64-76.


Source image :

Charles Deluvio – Peeled pomelo fruit photo (2018). https://unsplash.com/photos/yUZjZ6n-3DY


Pour citer ce billet : « L’épanouissante pornographie de couple (épisode 185) », par Christophe Rodo. Publié sur Cerveau en argot, le 29/11/2021. Consulté le 25/01/2022. Lien : https://cervenargo.hypotheses.org/4044.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.