Bouches multiples ouvertes et en colèree

L’enrageante faim (épisode 242)

Le fait d’avoir faim pourrait jouer sur les émotions.

La faim est cette sensation pas forcément très agréable qui nous pousse à rechercher de la nourriture. Si la sensation de faim peut jouer sur notre comportement, se peut-il également que la faim puisse jouer sur nos émotions ?

Chronique diffusée le 6 avril 2023. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Quand la faim met en colère », par Bénédicte Salthun-Lassalle. Publié sur Cerveau et psycho, le 06/09/2022. Consulté le 22/03/2023. Lien : https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/emotions/quand-la-faim-met-en-colere-24195.php.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #138 – Les préparants rêves effrayants ».


Sources :

Carter E.C. et al. (2015). A series of meta-analytic tests of the depletion effect : self-control does not seem to rely on a limited resource. Journal of experimental psychology : general, 144 (4) : 796-815.

De Graaf C. (1993). The validity of appetite ratings. Appetite, 21 (2) : 156-160.

Edmunds D. et al. (2021). ‘Hangry’ drosophila : food deprivation increases male aggression. Animal behaviour, 177 : 183-190.

Gailliot M.T. (2013). Hunger and reduced self-control in the laboratory and across the world : reducing hunger as a self-control panacea. Psychology, 4 (1) : 59-66.

Häusser J.A. et al. (2019). Acute hunger does not always undermine prosociality. Nature communications, 10 (4733) : 1-10.

MacCormack J.K. et Lindquist K.A. (2019). Feeling hangry ? When hunger is conceptualized as emotion. Emotion, 19 (2) : 301-319.

MacCormack J.K. et Muscatell K.A. (2019). The metabolic mind : a role for leptin and ghrelin in affect and social cognition. Social and personality psychology compass, 13 (9) : 1-18.

Macht M et al. (2004). Emotions and eating in everyday life : application of the experience-sampling method. Ecology of food and nutrition, 43 (4) : 11-21.

Shabat-Simon M. et al. (2018). Objective physiological measurements but not subjective reports moderate the effect of hunger on choice behavior. Frontiers in psychology, 9 (750) : 1-17.

Stelick A. et Dando R. (2018). Thinking outside the booth – The eating environment, context and ecological validity in sensory and consumer research. Current opinion in food science, 21 : 26-31.

Swami V. et al. (2022). Hangry in the field : an experience sampling study on the impact of hunger on anger, irritability, and affect. Plos one, 17 (7) : 1-17.


Source image :

Nsey Benajah – Visage d’homme avec une écharpe blanche (2020). https://unsplash.com/fr/photos/5_gku5Usbzk




Citer ce billet
Christophe Rodo (2023, 6 avril). L’enrageante faim (épisode 242). Cerveau en argot. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mkol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.