Dome de parapluies orange sous un ciel bleu

La rassurante assurance (épisode 249)

Avoir souscrit une assurance pourrait, d’une certaine manière, éloigner les accidents.

L’assurance peut se définir comme ce service protégeant contre les éventuels dommages ou pertes à venir, en échange d’une forme de compensation préalable. Souscrire une assurance permet ainsi d’être couvert en cas d’accident, afin que l’entité assurante puisse endosser tout ou partie des répercussions et conséquences liés à cet accident. Mais le fait même d’avoir souscrit une assurance a-t-il un impact sur nous ?

Chronique diffusée le 25 mai 2023. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« Le drôle d’effet des assurances sur le cerveau humain », par Catherine Dubé. Publié sur L’actualité, le 07/04/2023. Consulté le 18/04/2023. Lien : https://lactualite.com/finances-personnelles/le-drole-deffet-des-assurances-sur-le-cerveau-humain/.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #136 – L’insoupçonnée cécité botanique ».


Sources :

Butler G. et Mathews A. (1987). Anticipatory anxiety and risk perception. Cognitive therapy and research, 11 : 551-565.

Cicchetti C.J. et Dubin J.A. (1994). A microeconomic analysis of risk aversion and the decision to self-insure. Journal of political economy, 102 (1) : 169-186.

Johnson E.J. et al. (1993). Framing, probability distortions, and insurance decisions. Journal of risk and uncertainty, 7 : 35-51.

Loewenstein G.F. et al. (2001). Risk as feelings. Psychological bulletin, 127 (2) : 267-286.

Pachur T. et al. (2012). How do people judge risks : availability heuristic, affect heuristic, or both ? Journal of experimental psychology, 18 (3) : 314-330.

Risen J.L. (2016). Believing what we do not believe : acquiescence to superstitious beliefs and other powerful intuitions. Psychological review, 123 (2) : 182-207.

Risen J.L. et Gilovich T. (2008). Why people are reluctant to tempt fate. Journal of personality and social psychology, 95 (2) : 297-307.

Schindler R.M. et al. (2023). Anxiety, cognitive availability, and the talisman effect of insurance. Personality and social psychology bulletin, 49 (4) : 642-656.

Schwarcz D. (2010). Insurance demand anomalies and regulation. Journal of consumer affairs, 44 (3) : 557-577.

Segerstrom S.C. et al. (2003). A multidimensional structure for repetitive thought : what’s on your mind, and how, and how much ? Journal of personality and social psychology, 85 : 909-921.

Slovic P. et al. (2007). The affect heuristic. European journal of operational research, 177 (3) : 1333-1352.

Tversky A. et Kahneman D. (1973). Availability : a heuristic for judging frequency and probability. Cognitive psychology, 5 (2) : 207-232.

Tykocinski O.E. (2008). Insurance, risk and magical thinking. Personality and social psychology bulletin, 34 (10) : 1346-1356.

Tykocinski O.E. (2013). The insurance effect : how the possession of gas masks reduces the likelihood of a missile attack. Judgment and decision making, 8 (2) : 174-178.

Van Wolferen J. et al. (2013). Magical thinking in predictions of negative events : evidence for tempting fate but not for a protection effect. Judgment and decision making, 8 (1) : 45-54.

Watkins E.R. (2008). Constructive and unconstructive repetitive thought. Psychological bulletin, 134 (2) : 163-206.

Zhang Y. et al. (2014). Reversing one’s fortune by pushing away bad luck. Journal of experimental psychology, 143 (3) : 1171-1184.


Source image :

Catrin Johnson – Lotto di ombrelli arancioni photo (2017). https://unsplash.com/fr/photos/__8-tD_Qd-Y




Citer ce billet
Christophe Rodo (2023, 25 mai). La rassurante assurance (épisode 249). Cerveau en argot. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mkos

2 réflexions sur « La rassurante assurance (épisode 249) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.