Fond abstrait avec des cercles en dégradé vertical blanc vers bleu

L’irréel jamais-vu (épisode 253)

A force d’exposition, un élément familier pourrait devenir étrangement inconnu, c’est le phénomène de jamais-vu.

Vous est-il déjà arrivé – en écrivant, en prononçant à plusieurs reprises un terme, ou en fixant un texte – d’avoir l’impression que ce mot que vous connaissez vous semble tout à coup étrange, comme s’il avait un problème, comme si l’orthographe n’était pas la bonne, comme si vous découvriez presque comme pour la première fois ce mot pourtant familier ? Si c’est le cas, vous avez sans doute expérimenté le phénomène de jamais-vu.

Chronique diffusée le 12 octobre 2023. L’ensemble des chroniques est accessible sur une playlist dédiée.


Pour aller plus loin :

« L’impression de jamais-vu est encore plus étrange que celle de déjà-vu », par Lola Buscemi. Publié sur Slate, le 06/09/2023. Consulté le 09/10/2023. Lien : https://www.slate.fr/story/253681/impression-jamais-vu-deja-etrange-experimentation-memoire-cerveau.


Un autre épisode du podcast en lien :

« La Tête Dans Le Cerveau #57 – Le déroutant déjà-rêvé ».


Sources :

Balota D.A. et Black S. (1997). Semantic satiation in healthy young and older adults. Memory and cognition, 25 (2) : 190-202.

Brown A.S. (2003). A review of the déjà vu experience. Psychological bulletin, 129 (3) : 394-413.

Don V.J. et Weld H.P. (1924). Lapse of meaning with visual fixation. The american journal of psychology, 35 (3) : 446-450.

Ellis H.D. et al. (1994). Delusional misidentification syndromes. Psychopathology, 27 (3-5) : 117-120.

Esposito N.J. et Pelton L.H. (1971). Review of the measurement of semantic satiation. Psychological bulletin, 75 (5) : 330-346.

Heine M.K. et al. (1999). Naturally occurring and experimentally induced tip-of-the-tongue experiences in three adult age groups. Psychology and aging, 14 : 445-457.

Jersakova R. et al. (2016). Investigating the role of assessment method on reports of déjà vu and tipof-the-tongue states during standard recognition tests. Plos one, 11 (4) : 1-18.

Kanungo R. et Lambert W.E. (1963). Semantic satiation and meaningfulness. The american journal of psychology, 76 (3) : 421-428.

Lewis M.B. et Ellis H.D. (2000). Satiation in name and face recognition. Memory and cognition, 28 : 783-788.

Moulin C.J.A. et al. The the the the induction of jamais vu in the laboratory : word alienation and semantic satiation. Memory, 29 (7) : 933-942.

O’Connor A.R. et Moulin C.J. (2006). Normal patterns of déjà experience in a healthy, blind male : challenging optical pathway delay theory. Brain and cognition, 62 (3) : 246-249.

Severance E. et Washburn M.F. (1907). The loss of associative power in words after long fixation. The american journal of psychology, 18 (2) : 182-186.

Smith L. et Klein R. (1990). Evidence for semantic satiation : repeating a category slows subsequent semantic processing. Journal of experimental psychology : learning, memory, and cognition, 16 (5) : 852-861.

Sno H.N. et al. (1994). The inventory for déjà vu experiences assessment. The journal of nervous and mental disease, 182 : 27-33.

Struck T.H. (2002). Jamais vu episodes in relationship to baclofen treatment : a case report. Archives of physical medicine and rehabilitation, 83 (6) : 846-849.

Van den Hout M.A. et al. (2008). Perseverative and compulsive-like staring causes uncertainty about perception. Behaviour research and therapy, 46 (12) : 1300-1304.

Van den Hout M.A. et Kindt M. (2003). Repeated checking causes memory distrust. Behaviour research and therapy, 41 (3) : 301-316.


Source image :

Jason Leung – Un fond abstrait bleu et blanc avec des cercles photo (2019). https://unsplash.com/fr/photos/UMncYEfO9-U




Citer ce billet
Christophe Rodo (2023, 12 octobre). L’irréel jamais-vu (épisode 253). Cerveau en argot. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mkow

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.