Petit éléphant

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 67)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 2 au 9 novembre 2015 dans le domaine des neurosciences.

Le deuil et l’empathie ne serait pas un sentiment propre à l’homme, en effet, les éléphants sont connus pour prendre soin de leurs morts.

Les fumeurs l’ont surement déjà expérimenter, boire un verre d’alcool à tendance à accentuer l’envie de fumer. Des chercheurs ont identifiés comment ces deux phénomènes étaient liés.

Contrairement à la croyance répondue voulant que l’hippocampe, la structure cérébrale centrale dans les processus mnésiques, des femmes soit plus gros que celui des hommes, expliquant ainsi leurs plus grande expressivité et communication émotionnelle est fausse. Et en lien direct, voici un autre article aiguisant l’esprit critique dénonçant les “sur-titrages” racoleurs qui ont été faits pour parler des résultats de cette étude.

Je finirai par l’histoire incroyable de ce jeune américain qui vivait avec un ver solitaire dans le cerveau. Pour éviter que ce type d’accident arrive, voici quelques conseils à suivre.


Source image :

Skitterphoto – Little Elephant (2015). https://www.pexels.com/photo/animal-black-and-white-elephant-zoo-9381/




Citer ce billet
Christophe Rodo (2015, 20 novembre). La sélection cérébrale de la semaine (numéro 67). Cerveau en argot. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mkei

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.